Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 10:40

La Commission Générale de Terminologie et de Néologie nous gâte encore une fois de plus avec la francisation des mots informatiques venant d'outre atlantique.

  • Au programme, le « gameplay » devient « jouabilité », passe encore puisque déjà utilisé par certains.
  • Le « gamut » ou « color gamut » se transforme en « gamme de couleurs ».
  • Un « bootleg » ou « mashup » sera à l'avenir un « collage ». Terme un peu simple quand la définition de bootleg correspond à « l’assemblage, au moyen d'outils numériques, d'éléments visuels ou sonores provenant de différentes sources ».
  • « Trash-television » est égal à « télépoubelle », déjà utilisé, maintenant officialisé.
  • Le terme anglais « map » a été traduit, après de très longues heures par « mappe » (il devait être tard) et fait plutôt référence à la « représentation de la localisation d'ensembles de données dans une mémoire d'ordinateur ».
  • Les amateurs de sous-titrage seront heureux d'apprendre que le « fansubbing » s'appelle du « sous-titrage sauvage ». Je trouve l'emploi de l'adjectif "sauvage" assez péjoratif, même si le fansubbing décrit l'art de sous-titrer des films ou séries avant leur diffusion officielle, et, de ce fait, réalisé par des amateurs.

Non pas que je sois contre la francisation de termes informatiques/techniques, mais la Commission n'a pas compris que si un mot plaît c'est parce qu'il est simple, facile à prononcer et court. Les traductions françaises sont faites de 2 ou 3 mots quand le terme anglais n'en prend qu'un de quelques lettres.

 

Traduire « map » par « mappe » est particulièrement bizarre alors que le mot « carte » existe en français.

 

» Voir le site de la CGTNN

Partager cet article

Repost 0

commentaires