Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 13:43
Google a annoncer vouloir lancer une expérience dans plusieurs régions aux États-Unis en devenant fournisseur d'accès Internet très haut-débit, en fibre-optique.

Les réseaux que souhaite construire Google ne déserveront qu'un petit nombre d'abonnés : entre 50 000 et 500 000, à des prix concurrentiels, avec des connexions à 1 Gbit/s, précisent Minnie Ingersoll et James Kelly, les deux responsables, sur le blog officiel.

Son réseau sera ouvert, c'est-à-dire que si d'autres opérateurs désirent utiliser les ressources de Google, ils le pourront, moyennant une location de l'installation.

Cette annonce commence à inquiéter de nombreuses associations : Google a-t-il le droit d'être à la fois juge et partie ? De contrôler Internet et les moyens d'accès ? La FCC et la FTC (les agences gouvernementales chargées des télécoms et de la défence des consommateurs aux USA) devraient se prononcer dans quelques jours.

Cependant, même si Google a les moyens, l'installation d'un vrai réseau de fibre-optique a un prix très prohibitif. Plusieurs milliards de Dollars (rien qu'en France, le coût est estimé entre 18 et 30 milliards d'Euros).

Les raisons de Google ont l'air plus profondes. « Notre but est d'expérimenter de nouvelles façons d'améliorer l'accès à internet et de le rendre plus rapide pour tous », explique la firme. « Nous souhaitons voir ce que les développeurs et les internautes peuvent faire avec du très haut-débit, qu'il s'agisse de nouvelles applications et services utilisant beaucoup de bande-passante, ou d'autres utilisations inimaginables à ce stade ».

D'autres encore, pensent que Google désire secouer un peu le marché de la fibre aux USA. L'investissement est stagnant tant dans le haut-débit que dans le très haut-débit. Il existe aussi une fracture numérique et des zones blanches. Pour Google, s'il y a plus de monde sur Internet, il y a plus de monde sur ses sites et donc plus de recettes publiciatires.

Partager cet article

Repost 0

commentaires