Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 15:07

La webradio Pandora entre en bourse ce mercredi, sur la base d'une valorisation de 2,6 milliards de dollars, avec une croissance très importante mais sans jamais avoir encore été bénéficiaire.

Cette radio uniquement accesible aux États-Unis diffuse en streaming sur Internet ou sur mobile et permet aux auditeurs de créer leur propre station de radio. Le concept n'est pas forcément novateur mais le site propose un petit outile qui analyse les goûts de l'auditeur et lui suggère différentes chansons. Fort de 90 millions d'auditeurs, le site exploite une part de marché de 50% de l'écoute de radio en streaming (800 000 morceaux, 80 000 artistes), elle diffuse aussi des spectacles comiques de 700 artistes.

Le site vit essentiellement de la publicité, son CA 2010-2011 a cru de 80% (137,7 millions de dollars, dont 86% d'annonceurs), et déjà 51 millions de dollars de chiffre d'affaires.

Là où on peut s'inquiéter, c'est que la société n'a jamais gagné d'argent et est déficitaire : en 10 ans, 92 millions de dollars de pertes cumulés, dû principalement au fait des reversements aux ayants-droit (maison de disque, indépendants…) Dans le document d'introduction, le chapitre « Risques » prévient qu'il est possible que Pandora ne gagne jamais d'argent.

 

Ce qui me tue, c'est qu'en France ou en Europe, les sites de musique n'arrivent pas vraiment à gagner de l'argent, la preuve très récemment avec Deezer qui est boudé (rien qu'à voir désormais le nombre d'articles incitant à aller voir ailleurs). Leur solution est de faire payer les utilisateurs, qui, eux, veulent garder le service tel qu'ils l'ont connu, c'est-à-dire gratuit et innovant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires