Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 10:06

Free Mobile, pour se construire, avait eu l'autorisation de l'ARCEP de s'appuyer sur l'infrastructure existante du triumvirat (Orange, SFR, Bouygues Télécom) pour monter en parallèle la sienne, et pouvoir, dès 2012 lancer ses propres offres.

 

SFR n'est pas prêteur et son PD-G Frank Esser déclare au journal Les Echos que « Free a eu le choix entre être un opérateur commercial, c'est-à-dire un MVNO (sans réseau), ou un opérateur de réseau. Il a choisi de devenir un opérateur de réseau. Cela implique une obligation de déploiement d'infrastructures ». SFR se justifie par un besoin de ressources suffisantes pour les nouveaux usages mobiles : « J'ai besoin de capacités 3G pour mes clients, avec l'explosion des 'smartphones' et des clés 3G ».

 

Reste alors à Free à se tourner vers l'un des deux autre géants car SFR a explicitement dit qu'il n'y aurait aucune négociations.

Partager cet article

Repost 0

commentaires