Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 23:48
iSlate, la pseudo-tablette tactile d'Apple (encore au stade de rumeur) n'est pas encore sortie qu'on parle déjà d'un accord entre Google et HTC pour la concurrencer.

Google tiendra une conférence le 5 janvier prochain, mais il est peu probable qu'il soit fait annonce d'un tel produit.

D'après smarthouse.com.au, Google aurait travaillé pendant plus de 18 mois avec le tawaïnais HTC (qui construit aussi le "Google Phone" (Nexus One)) pour concevoir une tablette tactile tournant sous Chrome OS.

Pas plus de détails connus aujourd'hui. Si le Google Phone devient une réalité, l'idée de la tablette tactile n'est pas impossible (on prédit un bon avenir pour ces dernières et une démocratisation dans quelques années) et montre aussi que Google n'est pas qu'une société Internet, elle peut vendre aussi des produits "culturels".
Repost 0
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 00:00
Tout simplement et tout sobrement :

Bonne année 2010
aux 3 lecteurs de ce blog !
Repost 0
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 18:02
Les développeurs français à l'origine de VLC s'apprêtent à récidiver le succès qu'on connaît pour VLC (l'un des lecteurs vidéos les plus téléchargés au monde) avec un logiciel de montage vidéo : VideoLAN Movie Creator (qu'on aura rapidement fait de rebaptiser VLMC). Le programme va reprendre les atouts de VLC, à savoir une très grande bibliothèque de codecs, ce qui va permettre des manipulations et des créations avec bien plus de formats que des logiciels similaires (DivX, AVI, MPG, WMV, MP3, XVID, RMVB, …)

Comme son cousin, le logiciel développé en open-source sera compatible Windows, Mac et Linux et offrira pour chacun de nombreuses options : effets 2D/3D pour les transitions, timeline, 64 pistes audio et vidéo gérées au maximum, double écran, récupération depuis des sites de partage vidéo, publication Internet, etc.

Les plug-ins seront gérées que ce soit pour ajouter des bibliothèques d'effet ou des outils.

Dans les prochains jours, on devrait voir arriver une préversion, en attendant la première mouture officielle, normalement en février 2010.

Voici cependant une vidéo de démonstration :

Repost 0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 19:36
Une étude belge de la Fondation Travail-Université (la FTU de Namurs) montre que les personnes nées avec Internet (la fameuse « génération Internet » ou « digital natives » en anglais) ne sont pas les plus à l'aise avec les nouvelles technologies dans l'univers professionnel.

En effet, les jeunes utilisent souvent les mêmes outils qu'on ne retrouve pas en entreprise (ou plus rarement) : le chat, les forums, les logiciels de téléchargements, l'écoute de musique ou de vidéos en ligne. Ces fonctions sont très éloignées de l'environnement quotidien dans les entreprises que peuvent être : traitement de texte, tableur, recherches sur Internet, renseignement de formulaires, téléphonie, etc. Loin des Facebook, MSN et autres SMS !

D'autre part, Gérard Valenduc, co-auteur du rapport, pense que ce décalage vient aussi des lacunes de l'éducation nationale dans ce domaine (trop axé sur l'informatique pure et pas sur les méthodes et les médias pour développer ses compétentes et réflexes).

» Lire l'étude (PDF)
Repost 0
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 23:33
Mark Shuttleworth, actuel directeur général de Canonical, la société qui sponsorise le développement et la promotion de la distribution Ubuntu, a annoncé qu'il quittera ses fonctions de directeur général en mar 2010 pour les laisser à une femme : Jane Silber.

Il ne disparaît pas pour autant de l'entreprise puisqu'il se focalisera sur les fonctions de développement, de l'établissement de nouveaux partenariats et des relations clients de l'entreprise. « Je souhaite qu'Ubuntu s'impose comme une plateforme ouverte de choix pour la plupart des usages, que ce soit sur netbook, un portable, un ordinateur de bureau, un serveur, un système embarqué ou tout autre type appareil ». Le millionnaire sud-africain a même codé certaines parties d'Ubuntu 10.04 (actuellement en bêta).

Jane Silber est la personne à qui l'on doit notamment Ubuntu One, un service de sauvegarde et stockage en ligne (qui n'a pas rencontré un franc succès pour l'instant). Elle n'a pas été choisie au hasard, d'après Shuttleworth : « En tant qu'ancienne vice-présidente chez General Dynamics, Jane a plus d'expérience des grands clients et de la direction de grandes organisations, ce que je juge essentiel pour Canonical pour les cinq prochaines années. Des entreprises de plus en plus grandes nous font confiance en tant que partenaire ou fournisseur, et je veux être sûr que nous puissions être une réponse solide à leurs besoins. »

C'est pour les futures ambitions et évolutions d'Ubuntu que le président préfère une personne d'expérience. Souhaitons-lui une belle réussite et que Canonical puisse encore gérer proprement Ubuntu.
Repost 0
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 00:43
C'est ce que propose Jacques Myard, un député UMP. En gros, ce que ce monsieur souhaite c'est un réseau sécurisé, car, d'après ces mots : « la vérité est qu'aujourd’hui le réseau Internet est totalement pourri. Et quand je dis pourri, c’est que peut-être nous avons tous dans notre réseau Internet des chevaux de Troie qui vont se réveiller peut-être demain matin. C’est un réel problème. »

Peut-être, mais en tout cas, le député fait la comparaison avec l'Internet Chinois fonctionnant à peu près sur ce principe — et l'on sait à quel point on entend souvent parler du bridage d'Internet en Chine et des possibilités dangereuses provoquées (coupure d'accès à un site, un pays, etc.)

Nationaliser un réseau, c'est le maîtriser. Mais Internet ne doit-il n'appartenir à personne, étant un réseau ouvert et complètement décentralisé (si on met à part que les technologies employées sont toutes gérées par les États-Unis !) ?

Jacques Myard semble vivre dans un autre monde. L'idée en soit est intéressante, au moins en ce qui concerne la maîtrise et la sécurisation d'Internet en général, mais proposer cette nationalisation et cette mainmise par l'État et/ou une entreprise privée est absolument utopique.
Repost 0
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 00:07
Sans trop de surprise, L'ARCEP a retenu la candidature de Free Mobile pour l'attribution d'une licence 3G en France métropolitaine.

De tous, ceci va permettre de redynamiser le marché mobile en France et de relancer la concurrence car il faut avouer que les 3 opérateurs actuels (Orange, SFR et Bouygues Telecom) n'étaient plus dans une situation de concurrence mais plutôt d'entente cordiale (mêmes tarifs ou si peu, mêmes contrats, etc.)

L'ARCEP estime que cela « devrait être un facteur positif pour le développement des services de communications électroniques ».

Selon l'Autorité, Free « envisage de proposer au consommateur des offres claires et innovantes à des tarifs compétitifs de nature notamment à faciliter l'accès à l'internet mobile ».

Free Mobile doit encore régler plusieurs points. En premier, il doit négocier avec les 3 acteurs du marché pour utiliser leur réseau 2G, comme autorisé par l'ARCEP.

Ensuite, il s'est engagé à offrir une couverture 3G de 90% de la population d'ici 2018 et de commercialiser sa première offre début 2012.

En parlant forfait, on apprend que Free ne proposera pas un seul forfait comme il le fait en ADSL, mais plusieurs, et gradués.

Il est fait mention d'un tarif d'entrée de gamme assurant plus de 3H de communication vers fixes et mobiles en France pour moins de 20€/mois (tarif déjà pratiqué par les MVNO).

L'étape d'après concernera la quatrième génération de réseaux mobiles (4G), pour laquelle l'ouverture des candidatures sera proposée dès le deuxième trimestre 2010. On imagine déjà que Free Mobile installera des antennes compatibles 4G.

Sans oublier que le triumvirat a déposé des recours devant le Parlement de Bruxelles et le Conseil d'État pour contester la procédure (notammene concernant le prix de la licence bridée attribuée, alors qu'ils avaient payé le prix fort à l'époque de leur propre attribution) et que Free devra attendre la décision rendue.

Il reste beaucoup d'interrogations qui devraient disparaître dans les prochains mois : tarifs, options, service, qualité, technologie, convergence mobile/ADSL, etc.

Repost 0
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 21:57
La Commission Européenne (CE) a accepté l'engagement de Microsoft concernant le choix du navigateur Internet à ses utilisateurs, mettant ainsi un terme à une bataille judiciaire vieille de 10 ans et lui évitant également une amende (qui serait venue s'ajouter au 1,6 milliard d'Euro déjà perçu par la CE dans cette histoire).

L'inquiétude portait sur le couple "système d'exploitation + navigateur internet" (Windows et Internet Explorer) jugeait comme une pratique anticoncurrentielle, ce dernier étant installé par défaut, sans alternative automatique.

« Des millions de consommateurs européens vont bénéficier de cette décision et vont pouvoir choisir le navigateur qu'ils souhaitent utiliser » a déclaré Neelie Kroes, la commissaire européenne en charge de la concurrence. Cela devrait pousser les entreprises présentes sur le marché des navigateurs à innover et proposer de meilleurs produits.

La CE a précisé que l'engagement de Microsoft sera valable dans l'Espace Économique Européen (CEE) pour 5 ans.

Pour rappel, terminons sur ces quelques chiffres concernant les parts de marché mondial : 56% des internautes utilisent Internet Explorer, 32% Firefox, 2% Opéra, 1,8% Safari.
Repost 0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 23:45
Free a décidé de s'assagir un peu (pour préparer le terrain des clients mobiles, diront certains).

Premièrement, en rejoignant l'association "Le Médiateur des Télécoms" en 2010. Ses abonnés (ainsi que ceux d'Alice) pourront alors saisir une médiateur pour régler leur litiges, plutôt que de passer par la justice.

Pour information, ce Médiateur des Télécoms a été créé en 2002 sous l'égide de la DGCCRF et de l'ARCEP pour permettre une structure de saisie de litiges avec un opérateur de téléphonie (fixe/mobile/internet). Le but étant de s'arranger à l'amiable, sans procès, par le dialogue et certains gestes de part et d'autre, après que le service client du FAI en défaut ait été saisi et que rien n'ait abouti.

Iliad/Free rejoint donc d'autres FAI, parmi lesquels Bouygues Telecom, Carrefour Mobile, France Telecom-Orange, Numericable, Simplicime, SFR et Tele2 Mobile.

Deuxièmement, Iliad annonce qu'il s'apprête à renforcer son service d'assistance technique de proximité (ATP), pour l'étendre à 250 villes. Pour rappel, l'ATP est le classement messieurs au tennis un service inclus dans l'offre d'Iliad et qui permet de faire déplacer dans les heures qui suivent l'appel un technicien au domicile du client si le problème technique ne peut être résolu par téléphone.

Aussi, l'entreprise annonce vouloir recruter de nouveaux conseillers clientèle dans ses centres de relation situés en France.

Enfin, on saura vendredi 18 décembre si Free Mobile (la filiale pour la téléphonie mobile de Free) aura le droit ou non à sa quatrième licence 3G et ainsi se lancer dans la construction d'un réseau.
Repost 0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 23:35
Lors du Grand Emprunt National, le Président de la République a décidé de consacrer 4,5 milliard d'Euros au volet numérique, dont 2 milliards pour le développement du Très Haut Débit (THD).

En tout, 35 milliards d'Euros, tous volets confondus, mais ce qui nous intéresse, c'est la partie "développement du numérique" en France et on peut être assez satisfait, puisque cela représentera 13% du montant total.

Environ la moitié du montant "numérique" concernera donc ce qui s'annonce comme l'évolution majeure des méthodes de communication des prochaines années : la fibre optique (très haut-débit), amenée à remplacer la paire de cuivre traditionnelle utilisée actuellement par le réseau téléphonique, sur laquelle circule l'ADSL.

750 000 foyers non éligibles à la fibre optique (et probablement déjà à l'ADSL car situé en zone blanche et étant techniquement non raccordables) pourront trouver leur bonheur dans le très haut-débit par satellite (reste à voir à quel tarif). D'après le CNES, environ 450 millions d'euros pourraient ainsi servir à la mise en orbite d'un satellite dédié (projet MegaSat) capable de fournir une connexion de 50 à 100 Mbits/s.

« L'exigence d'aménagement du territoire impose l'intervention d'un schéma de déploiement du très haut débit arrêté par l'Etat [...] il s'agit de faire pour le haut débit ce que notre pays a fait avec un peu de retard dans les années 1970 pour le téléphone » souligne Nicolas Sarkozy en évoquant la fibre optique.
Repost 0