Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 23:44
SFR fait de très bons résultats en ce moment, depuis le début de l'année déjà, tant dans le domaine de l'ADSL où la fusion avec Neuf-Cegetel s'est bien passée (4.3M de clients et des meilleurs recrutements que les autres), que dans celui de la téléphonie mobile, où les ventes sont dopées grâce à l'iPhone (500 000 unités vendues).

La société a récemment lancé 2 nouveaux « objets communiquants » : le premier est le "homescope", un terminal de vidéo surveillance relié à n'importe quelle box et accessible par Internet, le second est le "femto-cell", une sorte de mini-antenne 3G d'intérieur, pour les personnes chez qui ça capte difficillement, également relié à n'importe quelle box, mais compatible seulement avec les mobiles SFR.

Elle a aussi lancé, en partenariat avec Eutelsat, une offre d'Internet par sattelite.

Ce dernier produit pourrait annoncer une future offre "quadruple-play", mélangeant l'Internet, le téléphone, la télévision et le mobile, regroupé dans un seul et même opérateur. Le seul qui ait tenté le coup, c'est Bouygues avec l'offre Idéo. Malgré ça, Frank Esser assure que pour le moment cette offre d'un concurrent n'est pas un facteur d'inquiétude.

« Si demain on voit qu'Ideo est très performant, on fera une offre de ce type ou une autre pour y répondre » a ajouté Jean-marc Tassetto, le directeur général grand public et marketing du groupe.

Difficile à croire tout de même que rien n'est en préparation. La partie VoIP de son architecture ADSL étant peu à peu migrée vers une plate-forme SIP, certains services de voix sont testés en interne et cela représenterait une bonne résistance face à d'autres comme Orange (et plus tard peut-être Free). La convergence, c'est en tout cas le souhait de nombreux internautes, mais pas complètement de la population française qui ne souhaite pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Ca viendra, pourtant...

» Présentation du homescope
» présentation du femto-cell
Repost 0
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 00:44
Google a dévoilé son OS pour PC jeudi, et le moins que l'on puisse dire c'est que Google a annoncé quelques changements par rapport aux OS que l'on rencontre habituellement (Windows, Mac OS, Linux).

Tout d'abord, le système est extrêmement léger, tellement que Google annonce un temps de démarrage d'environ 7 secondes, presque du jamais vu. Sundar Pichai, vice-président de la gestion du produit Chrome OS de Google expliquait « du moment qu'on presse sur le bouton de démarrage, ce qu'on veut c'est quelque chose qui soit comme la TV. On démarre et on est sur la toile, en train d'utiliser ses applications ». Pour moi, c'est un rêve de gosse. Si Google y arrive, chapeau.

Ensuite, Google exige un cahier des charges précis. Il souhaite par exemple que le système ne soit installé que sur des netbooks avec un disque SSD, et non plus un disque dur mécanique, question de temps d'accès et d'autonomie.

Et enfin, les données ne seront pas stockées sur l'ordinateur mais sur Internet, chez Google (enfin ses serveurs). C'est le plus bel exemple du "cloud computing", avec un argument choc de Matt Papakipos (Engineering Director)  : « si quelqu'un perd son netbook, il lui suffit d'en acheter un autre, de se connecter et de retrouver en quelques secondes la totalité de ses données. »

L'OS sera gratuit (le code source est déjà disponible), et devrait être disponible d'ici la fin de l'année 2010.

Là où vont se situer les points noirs sera surtout du fait de l'impossibilité d'installer ses propres logiciels ou de personnaliser sa machine. Et sur de nombreux sites, cette exigence de Google vis-à-vis des SSD et du cloud device, risque de vite faire retomber les espoirs de l'"OS made in Google" attendu depuis quelques années comme le plus gros concurrent de Windows.

Et je rajoute 2 vidéos (en anglais) :

Celle-ci explique comment et pourquoi le navigateur est devenu le logiciel le plus intéressant dans un ordinateur, et pourquoi l'OS de Google est donc axé dessus :


Celle-ci est une démo lors de la conférence. Au début on voit l'OS démarrer très vite pour donner accès immédiatement aux services voulus :



Repost 0
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 17:13
De nombreuses rumeurs planaient depuis quelques jours sur une présentation de Google Chrome OS, le système d'exploitation de Google. C'est désormais certifié : plusieurs journalistes américains ont reçu une invitation pour une présentation qui se déroulera le jeudi 19 novembre (demain). Une question reste en suspend pour beaucoup : Google proposera-t-il son système en téléchargement ?

Pour rappel, Chrome OS est un système d'exploitation conçu sur Linux, visant la simplicité et les performances. Plutôt axé pour les netbooks pour l'instant, mais rien n'empêchera de l'installer sur un PC traditionnel.

La version finale est encore loin, même la bêta à vrai dire. La démonstration de demain ne sera qu'une préversion, mais de laquelle on attend déjà beaucoup.
Repost 0
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 16:54
Depuis que je l'ai entendue, je trouve cette musique vraiment sympa, bien rythmée... Elle a été (ou est toujours, dans son style) numéro un aux Etats-Unis.



Le clip n'étant pas intégrable, vous pouvez le lire aussi.
Repost 0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 19:25
C'est ce que laisse supposer l'ouverture d'un bêta-test « Jeux à la demande sur TV » sur le forum TV de SFR.

Le message précise :

« Jeux à la demande est un projet de service qui permet via la TV SFR d'accéder à des jeux vidéo tant pour la famille que pour les gamers, sans console ni PC.

Nous vous proposons de participer gratuitement à un test de ce service, pour une durée de 4 mois.
Le début du beta test est prévu mi-décembre 2009.

Si vous êtes retenu, vous recevrez gratuitement une manette de jeu sans fil pour profiter encore plus de ce service.
Vous pourrez également jouer à la plupart des jeux proposés via votre télécommande Neufbox.
»

Il est possible que ce soit une réponse à ce que peut proposer Free d'ici à quelques mois. En attendant, les "jeux à la demande" ne nécessitent généralement pas des performances énormes, le jeu étant hébergé sur un site Internet et non pas dans la box, c'est du "cloud gaming"... mais quel type de jeux vidéo peut bien être proposé ?
Repost 0
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 01:25
C'est un souhait de nombreux internautes mais également de personnalités politiques (comme Nathalie Kosciusko-Morizet) : le droit à l'oubli sur Internet.

Google vient de satisfaire une partie de ces Internautes en offrant la possibilité de contrôler les données vous concernant sur ses services, seulement si vous disposez d'un compte Google (et donc de tous ses services). Son nom ? Google Dashboard, ou tout simplement « Google Comptes »  en français.

Grâce à ce service, on peut régler le niveau de confidentialité ou supprimer toutes ses données.

» Accéder à Google Comptes

Repost 0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 01:52
Google s'apprête à mettre un pied dans la musique grâce à un partenariat avec les services LaLa et iLike, de MySpace. En gros, lorsque l'on tapera un artiste ou un titre de musique, Google proposera d'en écouter un extrait et bien sûr d'acheter le morceau en ligne.

Le groupe s'est également associé aux plates-formes d'écoute et de téléchargement Pandora, iMeem et Rhapsody pour des liens publicitaires lors des recherches.

C'est une manne financière énorme qui se prépare pour Google : « Chaque jour, nous traitons des millions de recherches liées à la musique. Vous voulez en savoir davantage sur vos artistes favoris, trouver ce nouvel album ou cette chanson de légende, ou mettre un nom sur cet air qui vous trotte dans la tête » précise le blog Google officiel. C'est le moment propice pour Google : les ventes de musique sur support physique ne font que s'effondrer, et celles des magasins en ligne, à la manière d'un iTunes Store, explosent.

La recherche se fera en entrant le titre d'une chanson, d'un album, d'un artiste ou d'un extrait des paroles.

Par ailleur, le site a aussi infirmé travailler directement pour des maisons de disque, mais assure avoir leur soutien.

Tout s'accélère : YouTube, propriété de Google, a déjà conclu des partenariats avec Universal Music Group (Vivendi) et Sony Music pour créer "Vevo", un service de vidéos musicales (clips) qui devrait être lancé en décembre.
Repost 0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 00:55
Karmic Koala, c'est son nom de code, la nouvelle version d'Ubuntu, vient de sortir. Elle propose de nombreuses nouveautés, parmi lesquelles l'Ubuntu Software Center, une sorte de grand centre de gestion des programmes qui permet d'en obtenir rapidement la liste et de pouvoir facilement les mettre à jour. Le temps de démarrage a été revu à la baisse, même sur une machine à la peine, des légères retouches graphiques (des icônes par-ci par-là, l'ajout du thème Human...)

Sans oublier l'intégration d'un service de synchronisation, 2 Go d'espace disque virtuel sont offert (extensible à 50 Go pour 10$/mois), un programme pour ajuster au mieux le couple graphisme/performance (une sorte d'optimisation automatique des ressources), toujours des effets graphiques de fou à rendre jaloux Windows 7 et Mac OS X (mais on se demande encore leur plus grand intérêt), une meilleure stabilité ou encore une meilleure reconnaissance des matériels.

Un autre changement, un peu plus visible car moins en profondeur : la messagerie instantanée change : Pidgin est remplacé par Empathy.

Espérons qu'avec cette nouvelle version, le grand public sera une fois de plus tenté de sauter le pas (surtout grâce au Live CD).

» Téléchargement (plus rapide par BitTorrent)
Repost 0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 02:04
Iliad a annoncé avoir déposé un dossier pour la quatrième licence 3G, juste à la veille de la date limite de réception des candidatures par L'Arcep.

Le groupe a ainsi expliqué dans un communiqué que « le projet Free Mobile s'il est retenu dynamisera le marché français des télécommunications mobiles, déclenchera dès 2010 un important volume d'investissement en France et sera fortement créateur d'emplois ».

Pour rappel, l'Arcep (le régulateur des télécoms) avait ouvert il y a 4 mois un appel à candidatures portant sur l'attribution d'une fréquence de 10 MHz réparties sur deux bandes-passantes au prix de 240 millions d'Euros. Tout ça dans le but de lancer un peu de concurrence sur ce marché.

Tous les autres candidats se sont peu à peu désister, ne restant que Free/Iliad, seul en lice. Grâce à cette licence, Free, deuxième FAI français, pourrait venir jouer dans la même cour qu'Orange, SFR et Bouygues, tous 3 également opérateurs Internet. Ce qu'une majorité de clients attend, c'est une fusion entre l'univers mobile et celui d'Internet, étant donné que les acteurs sont quasiment les mêmes. Une plus grande simplicité dans la gestion et une seule entreprise à contacter en cas de problème.

Les autres opérateurs ne voient pas d'un bon oeil l'entrée de ce nouvel arrivant potentiel, Orange et SFR l'ayant déjà signalé à plusieurs reprises et ayant porté plainte, et Bouygues ayant fait de même la semaine dernière en déposant 2 recours auprès du Conseil d'Etat. Les chats ont-ils peur de la souris ?
Repost 0
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 05:00
Le P-DG de TF1, Nonce Paolini, a reconnu discuter avec les groupes M6 et Canal+ (Vivendi) face à la menace que représente l'arrivée en Europe du site Hulu, qui permet de visionner gratuitement de programmes de qualité (films, séries…). Hulu est détenu par trois des quatre grands réseaux de télévision américains : NBC Universal, filiale de General Electric, dont Vivendi détient 20%, Fox Entertainment, filiale de News Corp, le groupe de Rupert Murdoch, et ABC (Walt Disney). Seul CBS en est absent. On comprend mieux le danger sous-jacent pour les groupes européens et a fortiori français.
Selon Les Échos, les 3 groupes planchent sur la création d'une plate-forme commune pour diffuser leurs programmes sous forme de télévision de rattrapage (catch-up TV).
« La question qu'on s'est posée les uns et les autres est de nous dire : ne laissons pas forcément le champ libre à des acteurs extérieurs à partir de droits qu'aujourd'hui les uns et les autres nous possédons », a précisé Nonce Paolini lors d'un colloque.
Les discussions sont bien réelles, mais nous sommes encore loin de la conception.
Repost 0