Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 09:11

La Commission Européenne et l’organisme BEREC (Body of European Regulators of Electronic Communications) avaient planifié en 2013 une réglementation et différentes normes concernant le roaming et destinées à être mises en application dès Juillet 2014.

Juillet 2014, c'est dans une dizaine de jours.

Le LBO, ou Local Break-Out, qu'est-ce que c'est ?

Ce terme barbare désigne une espèce de dégroupage pour les opérateurs locaux.Pour faire simple, je suis client de l'un des 4 opérateurs français (Orange, SFR, Bouygues Telecom ou Free). Je décide d'aller dans un pays de l'Union Européenne pendant mes vacances. Là, mon opérateur me proposera 2 choses pour faire de la data :

- Soit je décide de souscrire un "Pack" selon le pays et la durée
- Soit je décide de ne pas prendre de pack et je dois modifier ma configuration data (les APN ou points d'accès) en "euinternet", c'est le fameux LBO

L'avantage du pack de mon opérateur, c'est que je connais le volume auquel j'ai droit, je peux suivre ma consommation depuis mon espace client et je suis prévenu en cas de dépassement ou d'atteinte du seuil.

L'avantage du LBO, c'est que je suis facturé selon la tarification locale de l'opérateur sur lequel je suis connecté. Après avoir changé mon APN (en "euinternet"), en ouvrant mon navigateur Internet, je serai redirigé vers une sorte de portail captif dudit opérateur local me proposant ses différentes prestations, de la même manière que les packs de mon opérateur en France, mais avec certaines nuances. Le paiement se fera directement par carte bancaire ou des services comme Paypal, rien n'apparaîtra sur ma facture opérateur en France.

Si je ne choisis ni les packs de mon opérateur ni le principe du LBO, je serai facturé au prix fort par mon opérateur principal.

En choisissant le LBO, si j'ai un problème quelconque (usage, facturation), je ne peux me retourner vers mon opérateur principal, mais je devrais contacter l'opérateur local, celui qui me fournit le LBO.

Il s'agit, pour de nombreux professionnels du secteur, d'un service peu utile, d'une part en raison des nombreux freins (changer l'APN, pas de suivi de sa consommation, aucune gestion via son opérateur habituel...), d'autres part en raison des frais liés à la communication, au marketing et autres gestions qui font que le service devra être réellement attractif s'il veut être démocratisé. D'autant que les frais de la data en roaming sont en train de baisser au fur et à mesure, en attendant 2015.

Le LBO sera vraiment intéressant si un pays européen applique des tarifs très bas pour les sessions data. Reste à voir quels seront les tarifs pratiqués et l'utilité du service, qui, je le rappelle, ne sera pas proposé par tous les opérateurs.

Il existe également une autre option, qu'on appelle ARP (Alternative Roaming Provider) et qui permet de faire passer également la voix et les SMS par un opérateur local, tout en gardant sa SIM et son numéro d'appel.

Repost 0