Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 11:19

Une transition est en train de se faire chez les opérateurs télécoms. Ils abandonnent progressivement les clés 3G/4G au profit d'un nouveau type de matériel (déjà commercialisé depuis 2-3 ans, mais pas très populaire). Ce nouvel équipement se nomme un "routeur 3G", c'est une petite boîte pas plus grande qu'un téléphone portable (parfois de la taille d'un paquet de cigarettes), qui capte le réseau 2G / 3G / 4G (selon les cas) et qui le restitue en Wi-Fi jusqu'à 5 appareils.

Plus nomade qu'une clé 3G, le routeur 3G a de beaux jours devant lui car il a tout pour plaire :

  • Ne nécessite pas d'installation sur l'ordinateur (pilotes, gestionnaire de connexion, etc.)
  • N'est pas cantonné à être utilisé sur un ordinateur (PC ou Mac)
  • Est compatible avec tous les équipements récents, du moment où ils intègrent du Wi-Fi b/g ou n
  • Est autonome : possède une batterie permettant une utilisation entre 5 et 10h sans le recharger
  • Le diagnostic est plus simple qu'une clé branchée à un ordinateur

Les mêmes avantages pour les smartphone faisant du partage de connexion en Wi-Fi, sauf que les opérateurs n'ont pas de valeur ajoutée lorsqu'ils autorisent l'option modem.

L'abonné achète son mobile et son forfait, grâce à quoi il téléphone, envoie des SMS, surfe sur Internet et partage sa connexion. Tout est inclus et l'opérateur télécom ne dégage rien de plus que le prix de son forfait.

Le routeur 3G a l'avantage d'avoir une manne financière secondaire car un forfait y est associé (parfois même une location du boîtier). C'est tout bénéf pour l'opérateur, d'autant plus que les routeurs 3G ne coûtent pas beaucoup plus chers que les clés 3G.

SFR en est à sa deuxième technologie de boîtier :

Le premier (3G), fabriqué par Huawei n'était pas très séduisant, carré, vieillot, écran monochrome. Ceci dit, il répondait aux critères recherchés (autonome, 5 appareils pouvant se relier dessus, pas d'installation...). Cette « clé à partager » a été remplacée par la deuxième génération, toujours fabriquée par Huawei mais beaucoup plus "sexy" et moderne, avec les mêmes fonctionnalités mais pouvant s'adresser à un public plus large.

Orange propose sa « Domino » (3G), conçu également par le chinois Huawei. Elle semble cependant être destinée aux pros. Un test a été réalisé par 01net.com

Bouygues Telecom propose 3 clés Hotspot Mobile sur son site : Huawei E587 (3G), Huawei E5776 (4G), ZTE MF30 (3G)

Ces boîtiers cachent aussi quelques secrets : ils possèdent une interface d'administration permettant de personnaliser et paramétrer le boîtier (désimlockage, changement du code PIN, mises à jour, réglages Wi-Fi, DNS, DMZ, etc.)

C'est bien là l'objet sur lequel les opérateurs vont miser, les générations de clés hotspot 4G arriveront cette année en France.

Repost 0
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 11:44

Depuis maintenant quelques années, les opérateurs mobiles intègrent de la « data » dans leur forfait, c'est-à-dire, la possibilité de se connecter à Internet. Il existe de la data bloquée ou bridée au-delà d'un certain volume de connexion.

Et c'est justement ce "volume de connexion" dont je vais vous parler, car les opérateurs ne précisent pas à quoi il correspond.

Jusqu'à peu, je pensais naïvement (travaillant pourtant dans les télécoms) que ce volume correspondait uniquement aux données téléchargées sur mon appareil mobile (mails, lectures de page Web, vidéo, etc.) Or, j'ai vérifié que ça n'englobe pas que la data téléchargée, mais aussi celle envoyée. Et en ces temps où nombre de services (Facebook, Google, Instagram, Dropbox, iCloud...) proposent un stockage dans le nuage (cloud), on imagine que nos forfaits data limités prennent une gifle si vous synchronisez vos données en 3G, sans connexion Wi-Fi et sans penser une seule seconde que l'upload de vos données fait partie du "volume de connexion" autorisé par votre opérateur. Pire encore quand vous les téléchargez vers votre appareil mobile, mais ça, ce n'est pas nouveau.

On ne le répétera jamais assez : préférez une connexion en WiFi si vous êtes ric-rac au niveau de votre volume de connexion, que ce soit pour envoyer vos photos sur Facebook, stocker vos données sur iCloud ou télécharger la dernière vidéo comique de YouTube…

À ce propos, si vous avez un iPhone et que vous réalisez que vous consommez davantage votre volume de connexion que d'habitude (500 Mo en 2 jours...), c'est probablement lié à iCloud qui est activé dans les options de votre téléphone. Il suffit donc de le désactiver et de vérifier à la prochaine mise à jour que l'option ne s'est pas réenclenchée.

Repost 0
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 10:06

Samedi dernier, entre 18 et 20 000 abonnés SFR ont reçu des SMS de dépassements de leur forfait,situé entre 8000 euros et pouvant aller jusqu'à 25 000. Le bug a duré du matin 8h jusqu'en début d'après-midi (13h30), avant que les équipes ne stoppent l'envoi des SMS d'encours.

SFR a précisé qu'il s'agissait bien d'un bug et que les encours étaient totalement erronés.

Repost 0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 19:20

Free a continué à conquérir de nouveaux clients au troisième trimestre. En tout, ce sont plus de 4,4 millions d'abonnés que compte Free Mobile. Soit, un global de 6,4% du parc de clients mobiles en France.

805 000 personnes ont été recrutés sur ce trimestre. C'est plus que la prévision (680 300) et ça freine un peu par rapport à la courbe ascendante qui avait été prédite (2,6 millions au premier trimestre, 990 000 au deuxième).

Le chiffre d'affaires consolidé d'Iliad s'est établi à 819 millions (52,6% de progression).

Le groupe indique également 110 000 nouveaux abonnés dans le fixe.

Repost 0
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 10:09

D'après plusieurs documents fournis par les opérateurs télécoms en France (publicité, brochures, documents techniques...) on peut s'apercevoir que la « 4G » que vont lancer Orange, Bouygues et SFR entre décembre 2012 et avril 2013 ne sera pas ce qu'on appelle techniquement la 4G.

En réalité, la 4G désigne les réseaux de quatrième génération, comme ce fut le cas pour les réseaux de troisième génération, dits « 3G ».

Pour faire simple, ce que lanceront les opérateurs sera de la 3.9G (norme LTE). Or, la 4G technique est appelée LTE Advanced.

Les différences ne sont pas minces. Notamment, le débit. Au maximum et en théorie, un appareil connecté sur une antenne 3.9G pourra télécharger à 300 Mbits/s. Quant à la 4G, le téléchargement maximum et théorique serait de 1 Gbits/s. Restent ensuite d'autres contraintes comme la largeur du spectre, la force du signal envoyé, les mobiles compatibles, etc.

On vient de voir que la 3.9G permettait quand même une vitesse de téléchargement plus importante que la 3G et la 3.5G (H+), mais malheureusement, les opérateurs brideront cette vitesse aux alentours de 80 à 100 Mbits/s.

Dernière information, cette norme implique d'avoir des mobiles compatibles « 3.9G » !

Au final, méfiez-vous du terme « 4G » dont les publicités vous vantent, il s'agit là d'un terme purement commercial.

» LTE (Wikipédia)

» LTE Advanced (Wikipédia)

» 4G (Wikipédia)

Repost 0
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 17:17

Des articles sur la dernière panne que vient de subit Orange, comme celui de La Tribune, me font doucement rire. Je vous le recopie en citant la source car il est court :

« Près de 800.000 clients Orange ont été privés de messagerie vocale mercredi en raison d'une panne technique. C'est la deuxième panne en deux mois pour l'opérateur.

Près de 800.000 clients d'Orange ont été privés de messagerie vocale mercredi à la suite d'une panne qui a duré 4 heures. Celle-ci a débuté vers 14h00 et la situation n'a pu être rétablie que "peu avant 18h00" selon la porte parole de l'opérateur.

"Environ 3% des clients d'Orange concernés"

L'incident, lié à "un problème d'application" sur une plate-forme, "n'a concerné qu'une toute petite partie de nos clients français", a souligné la porte-parole. "Environ 3% des clients d'Orange" sur 26 millions ont pu être affectés, a-t-elle indiqué. Les personnes touchées n'étaient pas réparties sur une zone géographique précise, mais aléatoirement sur le territoire.

Deuxième panne en deux mois

Cet incident intervient un mois et demi après une immense panne du réseau Orange début juillet. Le 6 juillet, pendant près de douze heures, un total de 30 millions de clients, des abonnés Orange, mais aussi ceux d'opérateurs utilisant son réseau comme Free Mobile, ne pouvaient plus passer leurs appels ou utiliser l'internet mobile. »

Il faut savoir que cette panne, comme précisé dans l'article, n'a touché qu'une infime partie des clients (3%). Il faut aussi savoir, et c'est là l'essentiel, que des pannes comme ça arrivent régulièrement chez Orange mais aussi chez les autres opérateurs. Travaillant dans les télécoms, je peux vous assurer que les pannes touchant de 200 à 1 million de clients sont monnaie courante, que ce soit sur un service comme le répondeur vocal ou un problème de connexion à la 3G, par exemple.

En plus, la panne n'a duré que très peu de temps (le temps de déterminer la panne, la contrôler, tester le correctif et déployer la solution au parc, 4h, c'est raisonnable, surtout pour des services comme le répondeur vocal, souvent externalisé). 

Ce type d'article n'a que peu d'intérêt, si ce n'est de casser une société, tout en ne maîtrisant pas l'information divigulguée car, je le répète, cette panne n'est pas une panne de grande importance au vu du système qu'il y a à gérer et du temps de résolution que ça a pris.

Repost 0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 18:22

La semaine passée (vendredi 6 juillet), Orange a subi une panne très importante sur son réseau, paralysant toutes formes de communications.

Des audits vont être menés prochainement pour que l'Etat puisse contrôler la qualité du réseau des 4 opérateurs.

Le ministère du numérique va recevoir les opérateurs cette semaine pour déterminer les procédures employées en cas de crise identique.

L'Etat, qui avait délégué cette tâche au profit d'un régulateur (l'ARCEP) semble avoir compris l'enjeu du problème. Vendredi, ce fut près de 30 millions de français privés de téléphone. Et ça, pour Bercy, c'est impensable que ça se reproduise (dans ces 30 millions, beaucoup de professionnels, et l'économie française qui prend un coup dans l'aile).

Repost 0
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 22:22

Iliad a annoncé ses résultats trimestriels concernant ses activités mobiles et fixe.

2,6 millions d'abonnés mobiles ont été "recrutés", ce qui est proche des 3 millions (barre fatidique à laquelle Xavier Niel avait indiqué qu'il y aurait une deuxième annonce pour faire un point).

Le plus fort s'est tout de même joué sur le fixe où Free repasse devant SFR, qui devient alors 3è acteur du marché en France. 5,04 millions de clients contre 4,9 millions chez SFR.

Iliad indique que les abonnés se répartissent d'une façon équilibrée (entre le forfait à 2€ et celui à 19,99, ainsi qu'entre les déjà freenautes (abonnés ADSL) qui ont décidé de souscrire un forfait chez Free Mobile).

Cet « équilibre » pourrait être plutôt de l’ordre de 60% de forfaits à 19,99 euros et 40% de forfaits à 2 euros selon Stéphane Beyazian, analyste chez Raymond James Equities, au vu du chiffre d’affaires plus élevé que prévu (97,5 millions dans le mobile sur 655,7 millions d’euros au total, en croissance de 28,6%).

« Proportionnellement, ceux qui ont souffert le plus sont, dans l’ordre, SFR, Bouygues, Virgin et Orange » d'après un analyste.

Repost 0
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 17:03

L'ARCEP se dit inquiet au niveau de la capacité à contenir des numéros de téléphone à 10 chiffres. Récemment, une nouvelle tranche de numéro (en 07) s'est ouverte en France, permettant aux opérateurs de continuer à vendre des forfaits mobiles. L'Autorité propose de créer une tranche commençant par « 0700 », qui pourrait être utilisée par des sytèmes informatiques, et ce dès 2014. Mais ce n'est qu'une proposition

La tranche des 06 est déjà épuisée (ou les numéros restants sont réservés), et celle des 07 n'a que 10 ans à tenir d'après certaines estimations. Fin mars, ce sont 112 millions de numéros de mobiles à 10 chiffres qui avaient été attribués en France. Ce chiffre augmente puisque l'ARCEP a comptabilisé une moyenne de 7 millions de nouvelles lignes ouvertes par an (grâce aux MVNO, notamment) qui pourrait grimper à 9 millions dans les années à venir.

Il ne faut pas oublier que tout appareil se connectant à un réseau mobile opérateur (2G, 3G, 4G) se voit attribuer un numéro de mobile. C'est le cas pour les smartphone bien sûr, les tablettes, les clés 3G, etc. Et bientôt les nouveaux appareils domestiques ou domotiques (Femtocell, hotspot 3G, etc.)

Repost 0
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 16:42

Bouygues Telecom vient d'annoncer le rachat des activités télécom de Darty (fixe et mobile) ainsi qu'un accord de distribution. 300 000 abonnés haut-débit et 40 000 clients mobiles arrivent donc dans son escarcelle.

Le réseau exploité étant celui de Numéricâble des deux côtés, pas de gros investissements de réseau sont prévus. Reste que pour les abonnés mobile, le réseau exploité est celui de SFR. Actuellement non remis en cause, il se peut que prochainement l'accord MVNO soit rompu.

Cet accord, vendu pour la somme de 40 millions d'euros est soumis à l'autorisation de l'ARCEP.

Là où cela peujt devenir intéressant, c'est que Darty assurera le service client des offres Bouygues souscrites dans l'un de ses 226 magasins et la commercialisation des offres fixes et mobiles.

Comme indiqué dans l'article de La Tribune, il s'agit certainement là du début du regroupement des opérateurs sous forme de concentration (les grands opérateurs rachèteront au fur et à mesure les MVNO utilisant leur réseau). Multitude de marques mais un marché au final pas si disparate que ça...

Repost 0